SituationPlan d'accèsHistoriqueArchitecture

Déjà, en 1740, Louis XV avait dit de joseph Marie de Ségur Cabanac qu’il était le Seigneur le plus riche de son Royaume : « en terres aptes à produire du nectar et du diamant ».

La faveur considérable qu’ont eu les vins de Bessan Ségur a conduit une véritable dynastie d’aristocrates à se hâter d’acquérir sa possession.

Ainsi, se sont succédés à la tête de Bessan Ségur une cascade de noms tels que les d’Augeard, de Basterot, Vertamont, Saint Cyr Mortier, Werteimer puis après la seconde guerre Mondiale Marcel Andron grand père de l’actuel propriétaire.

Depuis plus de vingt ans, Rémi Lacombe et son équipage se consacrent à la magnificence de ce joyau de la péninsule.

OBJECTIF: La même excellence qu’au siècle des lumières, la technique en plus.